ariana-grande-break-free

Son album My Everything déboule à la fin du mois. Pour faire patienter les fans et entretenir le buzz, la chanteuse miniature Ariana Grande a dévoilé aujourd'hui la vidéo de "Break Free", sa collaboration avec le DJ allemand Zedd, spécialiste des club bangers sensibles.

 

Le clip est aussi moche et cheap que la chanson est tubesque. Grossière parodie hystérique de Star Wars et Barbarella, cette production 100% carton pâte a néanmoins le mérite de ne pas se prendre au sérieux et d'insuffler à l'été 2014 un esprit pop, gay et camp qui manque cruellement au Billboard en ce moment. Car entre les groupes de reggae blanc, les pleurnicheries de Sam Smith, le rock de boyscout des OneRepublic et la ribambelle de "chanteuses envoutantes" qui tirent la tronche (coucou Queen Lana, Banks et toutes les autres), le grand public a décidé que les vacances seraient placées sous le signe de la déprime au bord de la piscine.

 

Donc voilà, Ariana Grande n'est peut être pas la plus grande popstar de ce siècle, elle a peut être du mal à jouer les bombes sexy avec un corps d'enfant, et son costume de Katy Perry (bisou les boob rockets) est peut être un peu trop grand pour elle, mais on peut la remercier chaleureusement d'avoir un peu contribué à rendre cette année pop beaucoup moins terne qu'elle ne l'est déjà. Et rien que pour ça, allez, on lui pardonne "Bang Bang".