charli-xcx-famous

Pour ceux qui n'auraient rien compris au concept un peu nébuleux des YouTube Music Awards, je vous rassure, c'est pas simple mais on peut y arriver. Charli XCX, bien connue pour ses tubes renversants dans un paysage pop qui se meurt d'ennui depuis plusieurs mois, participe à cette opération publicitaire (qui consiste, pour une poignée de newcomers nommés par YouTube, à proposer une vidéo innovante de leur dernier titre). Le résultat : le clip de "Famous", réalisé par Eric Wareheim.

 

La chose est extrêmement laide, voire carrément repoussante, mais ça ne surprendra pas ceux qui connaissent déjà le travail du réalisateur, qui avec le Tim And Eric Awesome Show, Great Job, inonde le web de vidéos à l'esthétique ultra gross et gênante, mais qui s'avèrent jouissives une fois passée la barrière du dégoût et de l'incompréhension.

 

Dans le clip, on découvre une fan de Charli XCX totalement accro à son portable et sa tablette, et qui, lorsque les batteries de ses appareils tombent en rade, découvre la réalité autour d'elle, effrayante et cauchemardesque. Le sous-texte sur les ados et leur rapport aux réseaux sociaux est aussi grossier que grotesque : il va falloir arrêter avec les emojis maintenant, on a compris l'idée. Cependant, la chose est tellement saisissante visuellement, tellement radicale pour une vidéo pop, qu'on ne peut qu'applaudir Charli XCX, qui fait l'effort de sortir enfin la FM de la langueur prude, propre et vaguement réac de l'ère Taylor Swift. C'est peut être ça, être rock'n'roll en 2015.