GRL

 

Si je vous dis que votre nouvelle chanson préférée nous vient d'un casting de recalées d'une reformation des Pussycat Dolls, vous allez probablement vouloir ma tête sur une pique. Mais c'est pourtant la vérité vraie. Je vous présente le nouveau girlband américain G.R.L. Cette jeune formation pop contient en effet un lineup de nanas qui, à la base, devaient relancer le défunt groupe de faire-valoir de Nicole Scherzinger. Et puis finalement, leur management a changé d'avis (sans doute parce que l'idée de relancer les PCD est rapidement et à juste titre parue comme totalement obsolète et hors de propos). C'est alors que les G.R.L. sont nées.

 

Qui sont-elles, nos nouvelles copines ? D'illustres inconnues pour certaines, mais pas toutes. On y retrouve par exemple Lauren Bennett, qui avait posé sa voix sur le tube de sinistre mémoire "Party Rock Anthem" des LMFAO. Les autres sont issues de divers talent shows. Mais leur gros atout tient en trois noms, ceux de leur équipe de compositeurs, producteurs, paroliers : Dr. Luke, Max Martin et Cirkut, le trio gagnant de la pop que l'on ne présente plus.

 

Leur début de carrière a eu lieu l'été dernier, d'une façon un peu mi-figue mi-raisin : leur premier titre "Vacation", pas franchement mémorable, est apparu sur la fameuse BO de la lose des Schtroumpfs 2 (vous savez, celle qui contient cet énorme titre de Britney Spears). On a connu plus ambitieux comme lancement...

 

Cette fois en revanche, la qualité est au rendez-vous pour leur second morceau "Show Me What You Got". On est face à un énorme tube pop, de facture classique, de la bonne grosse pop mainstream, donc forcément un peu ringarde comparée aux sons d'aujourd'hui. Malgré tout, vous ne pourrez que succomber face à la mélodie désarmante de cet excellent single. Bah oui, Max Martin, Dr. Luke et Cirkut, qui n'ont pas toujours été inspirés ces dernières années, ont sans doute pioché dans leurs fonds de tiroirs pour dénicher cette petite merveille de girly pop sucrée et californienne. Le truc va assurément se planter dans les charts, mais qu'importe, il aura une petite place bien au chaud dans nos playlists cette année.