katy-perry

Katy Perry, réputée pour ses légendaires vidéos virales hystériques et fortement imbibées de pop culture (le clip de "Last Friday Night" est un modèle du genre), a voulu marquer le coup pour la sortie de son nouveau single, "Birthday". En mode caméra cachée, elle s'incruste dans cinq fêtes d'anniversaire, grimée dans la peau de personnages très outrés. Il y a Goldie, la danseuse de charme un peu périmée. Yosef Shulem, animateur de bar mitzvah aux vannes moisies. Kriss, un clown badass plutôt dangereux et alcoolique. Ace, un dompteur d'animaux qui ne sait pas vraiment ce qu'il fait. Et l'inénarrable Princess Mandee, une Valley girl débile accro aux réseaux sociaux. Tous les ingrédients sont réunis pour une vidéo hilarante. Et pourtant...

 

TMZ ouvre le bal du bad buzz, s'offusque des méthodes choc de la popstar (ruiner la fête d'anniversaire d'un gamin de 5 ans, les mères de famille américaines ne raffolent pas de l'idée) et diffuse une vidéo des coulisses où l'on entend un bambin apeuré supplier "Mommy, I want to leave". Puis le webzine Salon, qui ne goûte pas à une blague lourdingue sur les juifs. Et la gène gagne même les fans de la chanteuse, trouvant la chose un peu too much.

 

Quoi qu'il en soit, on ne peut nier que la popstar préférée des kids possède un don de l'improvisation, même en franchissant allègrement la ligne rouge et en faisant peu de cas du bon goût. La vidéo est peut être un peu awkward, un peu ratée, nous sommes peut-être en train d'assister à une série noire de clips "bad buzz" (coucou Avril Lavigne). En attendant, au moins on rigole bien.