Voilou, c'est fait, le nouveau titre tant attendu (et teasé jusqu'à l'overdose) de Katy Perry vient de fuiter. "Roar" a la lourde tâche de démarrer une nouvelle "ère", celle de l'album Prism, qui succède au fameux Teenage Dream, le disque aux 150 singles.

 

"Roar" est de facture classique (les couplets sont tellement banals et rebattus qu'on en mourrait presque d'ennui), mais toute sa force de frappe réside dans son refrain, puissant et efficace, altier et menaçant. On peut dire que Katy joue la sécurité avec cette feel good song que l'on doit à la fine équipe Dr. Luke / Max Martin / Bonnie McKee, et qui traite, comme tant d'autres avant elle, de la reconstruction de soi après une rupture. La chanteuse s'y connaît en refrains self help (coucou "Firework"), mais attention tout de même à ne pas se transformer en Kelly Clarkson !

 

Les plus observateurs d'entre vous noteront quelques ressemblances avec le dernier morceau de Sara Bareilles, mais ce n'est pas comme si la moitié du Billboard ne ressemblait pas déjà à l'autre moitié hein.