L'un des albums pop les plus buzzés et attendus aux côtés du "ARTPOP" de Lady Gaga et du prochain Beyoncé dévoile enfin son premier single officiel, "Flatline". Mutya Keisha Siobhan, les Sugababes d'origine, soit la première mouture d'un des girlgroups les plus populaires d'Angleterre au cours des années 2000, se retrouvent 12 ans après une interminable série de changements de lineup qui ont entraîné la mort lente et douloureuse de la marque Sugababes, après un nombre impressionnant de hit singles.

 

Mais, nostalgie mise à part, pourquoi le comeback d'un groupe en son temps si peu populaire en dehors de son pays d'origine fait-il autant parler de lui ? C'est qu'il y a, sur ce projet de reformation, un nom important, celui de Dev Hynes. Sur ce nom, on pourrait signer n'importe quoi : c'est LE producteur chouchou des critiques. Metteur en son des omniprésentes cover girls Solange Knowles et Sky Ferreira, Dev Hynes débarque de la sphère indé, et ajoute à chacune de ses collaborations un supplément d'âme indéniable, un souffle de mélancolie 80s, une science solide de la mélodie pop qui fait de chacun de ses titres un classique instantané. Il suffit, pour s'en convaincre, de jeter une oreille à "Losing You" ou "Everything Is Embarrassing". Les MKS, quant à elles, sont peut être l'un des seuls girlbands actuels à maîtriser les harmonies avec une telle aisance : leurs voix sont incroyables, et les fans de la première heure le savent, ces filles ont manqué de peu la gloire internationale, et si l'on se fie à ce seul single, elles peuvent encore largement reprendre la main.

 

"Flatline", avec sa tristesse diffuse, sa rythmique qui claque (la Dev Hynes touch), son refrain altier et ces voix à faire fondre la bande FM, est l'exemple parfait de ce que doit être un comeback single. Les filles ont réussi leur coup : il s'agit bien de la meilleure chanson des "Sugababes" à ce jour.