nicki-minaj-pills-potions-750x400

Dès les premières images du clip de "Pills N Potions", on a un sentiment de déjà vu. Ces images tumblresques bizarres, ces plans et ce montage vaguement bâclés, ces idées visuelles mal exploitées au rendu cheapos : la dernière vidéo de Nicki Minaj ressemble à celle du "We Can't Stop" de Miley Cyrus. Bingo : les deux clips viennent de la même réalisatrice, Diane Martel. Dans le métier depuis près de 25 ans, elle semble se spécialiser ces dernières années dans une esthétique minimaliste, clinquante et moche chère à la génération Y (le sulfureux et agaçant clip de "Blurred Lines", c'était elle).

 

Ici, on peut voir Nicki Minaj, avec son nouveau look plus sage (qui lui va vachement bien d'ailleurs) poser avec le rappeur The Game. On aperçoit également beaucoup de lapins, quelques effets numériques sans doute volontairement ratés, et les habituels placements de produits. Une approche très low-fi pour une chanson un peu renfrognée : la cohérence est totale. Malgré tout, les petites excentricités graphiques de la vidéo n'empêchent pas forcément l'émotion. "Pills N Potions" reste une chouette ballade sensible, et un arrière-goût surprenant de son album à venir, The Pink Imprit.