Dis donc, tu viens plus aux soirées...

 

 

Ladytron, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un groupe electro-pop pas franchement porté sur la gaudriole. Ils sont responsables d'une très longue liste de tubes dark aussi implacables qu'addictifs (checkez leur best of sorti en mars). Car derrière les loups, les bestioles empaillées, les visages radieux sous le khol à la truelle et les parties fines décadentes et flippantes se cachent des mélodies redoutables, et "White Elephant" ne déroge pas à la règle.

 

Gravity The Seducer, leur nouvel album, délaisse les morceaux tristes et dansants dont ils étaient coutumiers pour des morceaux tristes... mais pas dansants. *souffle dans une langue de belle-mère*