Vous pourrez me traiter de vieux con si vous voulez, mais rien ne me désole plus que lorsque de jeunes gens découvrent une vieille chanson géniale par le biais d'une reprise contemporaine pourrie, et préfèrent la nouvelle version, bien entendu. Ce fut le cas cette semaine : tous les fans pré-pubères de Britney Spears ont été "gratifiés" sur YouTube d'une reprise inédite d'un titre 80s de Madonna, "Burning Up", morceau très up-tempo extrait de son tout premier album. Version Britney, ça donne ceci, un titre poussif, à la prod' pompière comme il se doit, plus lent et plus lourdingue.

 

Pauvre Mado, victime de tant de pillages ces derniers mois... Les nombreuses bitchyputes, en faisant mine de lui rendre hommage se réclament implicitement de son héritage, mais lorsqu'elles se frottent à "l'oeuvre" de la vieille reine de la pop, elles souffrent alors méchamment de la comparaison. Madonna, en perfectionniste obsessionnelle et timbrée (revoir le film In Bed With Madonna) n'a jamais souffert l'approximation, c'est sans doute ce qui rend sa carrière si crédible aujourd'hui, lorsqu'on la compare aux chanteuses pop des années 10, à l'implication aussi volatile que leur musique paraît périssable.

 

Un vieux con, je vous dis. Bon allez, dansons.