Pour ne rien vous cacher, lorsque ce morceau est devenu le succès interplanétaire que l'on connait, je tirais un peu la gueule. Pour moi, c'était difficile à avaler : une grosse daubasse abrutissante au son très proche de LMFAO serait le premier tube crossover que la k-pop attendait ? Not here for that.

 

Malgré des hits incroyables de 2NE1, SNSD, T-ara, BIGBANG ou autres, c'est une sorte de Michael Youn coréen qui décroche la timbale avec cette nouvelle pierre à l'édifice de la culture pop, "Gangnam Style".

 

Pour ceux qui auraient passé l'été dans une grotte dépourvue de wi-fi, voici la chose en question.

 

 

Le gros monsieur bien mis qui rappe et se déhanche avec une grâce et une confiance en soi forçant le respect se prénomme Park Jae-Sang, mieux connu sous son sobriquet d'artiste, PSY. Il domine le rap jeu sud-coréen dans la catégorie humour depuis de longues années déjà, mais ce titre sorti au milieu du mois de juillet dernier devient rapidement, grâce à une vidéo WTF à l'épreuve des balles, un phénomène viral mondial sur YouTube, où "Gangnam Style" culmine à près de 95 millions de vues à l'heure où j'écris ces lignes.

 

95 millions, c'est beaucoup. Pour vous donner une idée, le dernier clip de Lana Del Rey, sorti un peu avant celui de PSY, peine à atteindre les 7 millions. "Turn Up The Radio" de Madonna, dévoilé le lendemain, n'a été maté que 5 millions de fois depuis. Le single de PSY se vend comme des petits pains sur les plateformes iTunes et les grosses stars de l'entertainment US ont vite fait de se rallier à sa cause : Katy Perry et Britney lui font des winkwink sur Twitter et Scott Braun, le manager de Justin Bieber, lui a filé rencard dans ses locaux new-yorkais cet été pour parler business. Après le succès surprise, la récupération et les gros sous.

 

 

Bien entendu, "Gangnam Style" est avant tout populaire pour son incroyable chorégraphie décomplexée, une sorte de danse nuptiale hippique au swag en acier trempé pour pécho de la coréenne au kilo. Pour le coup, la chanteuse Hyuna des 4minute, qui apparait en guest dans le clip, a eu le nez creux (et pas seulement à cause de la chirurgie) : quelle meilleure exposition médiatique que la vidéo la plus visionnée dans le monde en 2012 ? D'ailleurs, il n'a pas fallu attendre bien longtemps pour voir fleurir cet été sur Tumblr d'innombrables gifs animés et autres parodies : comme toujours, aucune ne dépasse le génie de l'original.

 

 

Alors, comme moi, on peut pleurnicher et se plaindre de cette culture du LOL global, qui fait qu'une danse stupide peut mettre la planète à genoux là où des millions de chansons k-pop plus fantastiques les unes que les autres ont échoué à se transformer en tubes mondiaux et à se placer dans les charts. Mais force est de constater que "Gangnam Style", qu'on le veuille ou non, est d'une navrante et insidieuse efficacité, si bien qu'à mon corps défendant, j'ai fini par succomber à mon tour à ces gimmicks diaboliques. Et vous êtes les prochains.

 

OPPAN GANGNAM STYLE !