Il se pourrait bien que Selena Gomez, plus connue pour sa série Disney un peu gol' et son idylle avec Justin Bieber que pour ses talents musicaux, soit l'interprète d'un des albums qu'on écoutera beaucoup cet été. Eh oui, c'est la magie du monde de la pop : la surprise vient souvent de ceux dont on n'attend rien, mais pour le coup rien du tout.

 

Il en est ainsi de When The Sun Goes Down, sympathique album frais aux sonorités 80s, qui contient deux énormes tubes, "Whiplash" (écrit par Greg Kurstin et Britney Spears, une tuerie, une tuerie) et "Love You Like A Love Song". Le reste varie entre pop FM d'autoroute et eurodance pouêt-pouêt. En gros, un disque idéal pour sonoriser les barbecues et danser pendant que grillent les chipos et les côtes de porc à la mexicaine (no offense, Selena).

 

Mais pour "Love You Like A Love Song", accrochez-vous à votre chapeau. Musicalement, on pourrait décrire ça comme un titre disco à mi-chemin entre Gloria Gaynor, Larusso et de la k-pop dégénérée. Visuellement, le clip est une succession de saynètes lollilol filmées avec les pieds (des couleurs criardes à vous décoller la rétine), mais pour un résultat au final très attachant. Ne pas rater la scène de la pinata, grand moment WTF.

 

Selena Gomez fait le job : elle est mimi et rigolote, mais pour une fois, la bande-son qui l'accompagne est aussi cool que la fille est jolie.