Quand j'ai appris que le label de Sophie Ellis-Bextor allait enfin sortir son album Make A Scene, je me suis rappelé de ce post que j'avais écrit il y a pile un an, au sujet du single "Bittersweet" et je me suis dit "Trop triste...". Une année entière s'est écoulée depuis, et il faut se rendre à l'évidence : la gestation et la promo de cet album furent une catastrophe, pour des raisons que tout le monde ignore (le label n'y croit pas ? Sophie est une chieuse ?). On se retrouve donc avec entre les oreilles un disque rempli de singles vieux parfois de deux ans ("Heartbreak (Make Me A Dancer)"), et au final, on peut presque parler de Best Of. Peut être aurait-il fallu sortir ces titres en bonus d'un Greatest Hits, non, pour maintenant ? Il parait que c'est ce qui était prévu au départ et finalement un album entier a été mis en chantier et blablabla...

 

Bref, alors ce disque, il est bon ou pas ? Bah force est de constater qu'il est très bon, qu'il ne sent pas le réchauffé et qu'il sonne toujours frais, malgré la relative vieillesse des morceaux. Son principal atout est d'ailleurs qu'il sort du ronron electro-pop des productions de 2011, avec des sonorités plutôt house old school et classieuse. Ceux qui ont kiffé I Created Disco de Calvin Harris ou qui aiment l'eurotrance un peu ringarde des Freemasons devraient se trouver en territoire familier. Evidemment, compte tenu de l'époque où ces titres ont été enregistrés, pas de breaks de dubstep à l'horizon, et à vrai dire, c'est pas plus mal.

 

Allez, on s'écoute un petit extrait pour démarrer un chouette weekend.