ToveStyrke2

Après une longue absence des radars et un retour en trombe cet été avec "Even If I'm Loud It Doesn't Mean I'm Talking To You", Tove Styrke semble définitivement avoir tourné la page Swedish Idol et enterré le son scandipop très robynesque de l'époque "Call My Name" (sorti en 2011). Son nouveau titre, "Borderline", est une tuerie reggae-pop au refrain indélébile, mais cette sympathique rébellion musicale (moins de synthés, plus de steel drums, moins de joliesse, plus d'attitude) est un peu déroutante, et surtout, ressemble comme deux gouttes d'eau à ce que fait déjà formidablement bien sa compatriote Elliphant. Il y a une grosse tendance bad girls en Suède actuellement, ce n'est peut être qu'une phase, qu'une mode passagère, mais qu'importe : les tubes torrides sont là.