Qui aurait cru que VV Brown, la chanteuse des pubs pour les magasins de meubles Alinéa et la banque BNP Paribas, allait revenir avec une telle tuerie ? Après un premier album (Travelling Like The Light) plutôt bien accueilli partout dans le monde en 2009 (y compris en France grâce à la synchro publicitaire donc, et un gros soutien des radios), la jeune anglaise du tube "Shark In The Water" connait toutes les galères pour accoucher de son second disque. Au final, elle nous fait une Beyoncé : après avoir repoussé maintes et maintes fois la date de sortie d'un album censé s'appeler Lollipops & Politics, elle balance tout à la poubelle, quitte sa maison de disques et se remet à bosser sur de nouveaux titres. Cette fois-ci, c'est la bonne : la chanteuse fait appel, entre autres, à Dave Okumu, le producteur de l'excellent album de Jessie Ware, et ensemble ils échafaudent le son de ce que sera la nouvelle VV, loin, bien loin des gentils tubes soul FM de ses débuts.

 

Après plus de 4 ans d'attente, il fallait envoyer un single qui mettrait tout le monde d'accord, un truc imparable, puissant, qui crie "fat comeback". Mission accomplie avec "The Apple", bombe dark disco très inspirée des tubes de Grace Jones dans les 80s. Ne vous laissez pas distraire par le clip arty, moche et méchant qui l'accompagne : vous allez tomber amoureux de cette chanson, car c'est sans doute la meilleure surprise pop de cet été.